L’hypnose, quand bébé se fait attendre

Tomber enceinte” n’est pas toujours facile… et cette attente est très souvent source de beaucoup de souffrances et de tension pour le couple.  Elle touche un couple sur cinq la première année, et près d’un couple sur sept ensuite… 

L’hypnose ne fait malheureusement pas de miracle… En revanche, selon la cause de votre difficulté à concevoir, celle-ci peut être d’une très grande efficacité. 

Tomber enceinte

Les deux causes possibles de l’infertilité sont les suivantes :

les causes organiques : 

Par exemple, les trompes bouchées, une malformation congénitale, SOPK (syndrome des ovaires polykystiques), une infection. L’hypnose ne peut pas agir directement sur la cause, mais elle apporte un grand soutien.

Afin d’exclure une cause organique, il est conseillé de consulter un gynécologue spécialiste de la conception, après un an d’essais naturels. Si rien n’est décelé, il est fort probable que votre difficulté soit d’ordre psychique, on parle alors d’infertilité inexpliquée.

les causes psychiques: 

Le stress, les peurs, les blocages inconscients. Dans ce cas, l’hypnose peut être d’une efficacité étonnante !

Dans ce cas, il se produit souvent un “cercle vicieux” : l’absence de grossesse devient une obsession qui engendre du stress et ce stress est si important qu’il rend la conception impossible. Plus la grossesse se fait désirer, plus le stress engendré par la peur de ne jamais pouvoir connaître le bonheur de la maternité augmente… Il est donc important de sortir de cette hantise pour que la grossesse devienne possible.

En cas de stress, votre corps sécrète certaines hormones, notamment le cortisol, qui le prépare à assurer sa survie, à se battre ou à fuir… Pensez-vous que ce soit dans ces conditions-là que votre corps est le plus à même d’accueillir un petit être ?

De plus, quand vous être soumise à un stress, votre corps et vos tissus sont raides et tendus… Imaginez à quel point il peut être difficile pour un petit embryon de se nicher dans votre utérus… dur et tendu lui aussi… Cela n’est pas très accueillant…

Quelles peuvent être les raisons des blocages ?

  • peur de l’accouchement, de l’hôpital, des piqûres…
  • relation difficile avec ses propres parents, sa famille
  • peur de répéter les erreurs de ses propres parents : peur de reproduire la mauvaise relation subie avec ses parents
  • histoire familiale, croyances…
  • loyauté envers un proche qui ne peut pas avoir d’enfant
  • fausses couches ou difficultés lors d’une grossesse précédente
  • peur de prendre du poids, de voir son corps changer, pour soi ou son conjoint
  • peur de ne pas être à la hauteur pour élever un enfant
  • souvenir d’un événement passé douloureux
  • décès d’un proche
  • culpabilité ressentie après une interruption volontaire de grossesse (IVG)
  • perte d’un enfant
  • avoir eu une enfance malheureuse ou avoir été victime de maltraitance, avoir subi des violences sexuelles
  • avoir entendu un récit tragique à propos de l’accouchement dans son entourage proche
  • avancement en âge
  • le choix du conjoint, ou la peur d’avoir fait le mauvais choix

Dans tous les cas, l’hypnose vous aide à :

  • vous libérer du stress de ne pas pouvoir concevoir
  • voir les choses de façon plus positive afin de mettre toutes les chances de votre côté
  • avoir confiance en vous et en la vie
  • reprogrammer votre corps pour le préparer à recevoir ce beau cadeau de la vie
  • libérer des émotions, des blessures, des croyances limitantes
  • faire des deuils
  • faire le plein de ressources

Si malgré tout, bébé tarde à venir, il se peut que vous ayez besoin d’un soutien médical.

L’hypnose lors d’un parcours de procréation médicalement assistée – PMA

De l'infertilité à la fertilité

Souvent, le désir d’enfant vient plus tard qu’il y a quelques années. Nous souhaitons étudier, avoir une bonne situation professionnelle, nous devons trouver le bon conjoint…

Être enceinte à 35 ans ou plus n’a, aujourd’hui, rien d’exceptionnel. Pourtant, les femmes qui tombent enceintes après l’âge de 35 ans sont considérées comme des “mères gériatriques”, avec des “grossesses gériatriques”. Un terme culpabilisant que de nombreuses femmes dénoncent. C’est donc rapidement que la médecine propose son aide à la procréation…

La PMA, un parcours qui se vit en couple

Les émotions des couples qui font face aux difficultés de la PMA ou AMP (assistance médicale à la procréation) et à leur impact psychologique sont à prendre très au sérieux et soumettent les futurs parents à grandes épreuves.

La nouvelle est tombée, commence alors un ménage à trois : l’homme, la femme et la médecine.

Le calendrier prend place sur la table de chevet… Les rencontres sous la couette sont planifiées et soumises à une attente de “résultat”.

L’espoir… L’attente… La déception… Le yo-yo émotionnel fluctue au rythme des cycles de Madame.

L’infertilité n’est pas la stérilité ! Gardez en tête que tout au long du parcours, votre bébé peut être conçu sous la couette 🙂

Comment l’hypnose vous accompagne sur ce parcours

En préparant votre utérus à recevoir le petit embryon, vous augmentez vos chances de réussite. De récentes recherches ont montré que l’hypnose, utilisée en conjonction avec la FIV (fécondation in-vitro), a un impact direct pendant le transfert de l’embryon et peut doubler le taux de réussite. Durant cette étape, l’embryon est placé dans l’utérus. Cependant, si l’utérus est contracté, cela peut réduire les chances de transplantation.

En effet, dans une étude réalisée en 2005, des chercheurs ont voulu évaluer les effets de l’hypnose sur le taux d’implantation embryonnaire et le taux de grossesse de participantes ayant effectué une fécondation in-vitro.

Pour cela, les participantes ont été divisées en deux groupes : un groupe contrôle sans séances d’hypnose, et un second groupe sous hypnose durant la réimplantation. Les résultats ont révélé un taux implantatoire plus haut pour les participantes du groupe hypnose (28%) que pour les participantes du groupe contrôle (14,4%). En ce qui concerne le taux de grossesse, il était significativement plus haut pour le groupe hypnose (53,1%) que pour le groupe contrôle (30,2%).

Hypnose et procréation

L’hypnose en PMA vous permet de :

  • garder confiance et être sereine
  • dépasser les sentiments tels que la culpabilité, la déception, la colère, l’injustice, la peur, l’impuissance…
  • être actrice de votre fécondation : prendre part, ne pas « subir »
  • explorer les éventuelles causes inconscientes d’une infertilité non expliquée
  • envisager sereinement la médicalisation de votre projet familial
  • gérer les variations émotionnelles liées aux traitements hormonaux
  • vous préparer aux différentes étapes du parcours de PMA avec des visualisations positives
  • vivre au mieux les procédures et examens médicaux
  • garder votre niveau de stress à la baisse, notamment lors des inséminations et des FIV
  • préparer votre corps à réagir positivement à l’accompagnement médical
  • prendre soin des liens du couple, c’est la fondation de ce projet de famille !
  • vous réconcilier avec votre corps, lui faire confiance
  • faire confiance dans le pouvoir de la nature, elle a le même projet que vous : la vie

Chaque parcours, chaque histoire, chaque couple est différent. Aussi il n’existe pas de protocole pour garantir un bon accompagnement, celui-ci doit-être individualisé et centré sur vos objectifs personnels.


Carine Grimm-Dejussel

Carine Grimm

Genève, Nyon et en ligne

HypnoFertilite.ch

HypnoFertilite

Partagez vos valeurs

1 réflexion au sujet de « L’hypnose, quand bébé se fait attendre »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :